EURO 2020 – PronosDZ classement final

L’EURO 2020 terminé, il est temps de dévoiler le classement final. Félicitations aux 3 meilleurs joueurs de notre appli PronosDZ !

Sur 87 participants, se classe sur le podium :

  • Quentin G. (Désirade) avec 43 points, 34 bons pronostics dont 9 parfaits
  • Pierric L. (Désirade) avec 42 points, 33 bons pronostics dont 9 parfaits
  • Houssem D. (Désirade) avec 42 points, 35 bons pronostics dont 7 parfaits

 

Merci à tous les participants, ainsi qu’aux désiradiens qui ont développé PronosDZ via notre nouveau Framework Lagoon !

Rendez-vous l’année prochaine pour un nouveau tournoi de pronostics pour la Coupe du Monde 2022 !

 

En attendant pour celles et ceux qui ont participé, n’hésitez pas à nous faire parvenir vos remarques et améliorations pour PronosDZ.

 

Webinar “Lagoon Toolkit : rationaliser vos design & développements”

Le 10 juin dernier, nous avons présenté Lagoon lors d’un webinar avec Infotel.

Lagoon est notre nouveau toolkit open source pour faciliter le développement d’applications web et mobiles. Lagoon prolonge notre histoire de toolkits : « outils et composants réutilisables qui améliorent la productivité et la qualité ».

Il est basé sur les dernières technologies de Microsoft (Framework Blazor). Ses apports principaux, par rapport à Corail, sont :

  • La mobilité : un seul code source pour différents usages : web, Androïd et iOS.
  • Le design : La logique de composants réutilisables est étendue aux éléments visuels, avec la possibilité de customisation à votre identité et surtout de standardisation de votre parc applicatif (un enrichissement, une modification vont impacter toutes les applications).
  • L’interopérabilité : les web API, au cœur du fonctionnement de Lagoon, favorisent l’interopérabilité avec votre écosystème

 

Ci-dessous, le replay de notre webinar.

Sommaire

 

EURO 2020 – PronosDZ

Tous les deux ans, une tradition ancestrale réunit les Désiradiens autour d’un tournoi de pronostics pour la Coupe du Monde ou l’Euro de foot.

A l’occasion de l’Euro 2020 et pour la première fois, Désirade ouvre ce concours à ses partenaires !

Entre deux bières et quelques pizzas, venez jouer avec nous et peut-être décrocher un prix exceptionnel… ou pas ! 😉

Et même si vous n’aimez pas le foot, vous pourrez voir ce qu’on peut faire en matière de Design et de Progressive Web App, avec “Lagoon toolkit”.

Pour participer, il suffit de s’inscrire : https://pronos.desirade.fr/

 

Retour d’expérience chez C2IP

Thierry Cassard – Co-gérant & Responsable Technique

C2IP

 

 

 

 

L’entreprise

Depuis 2003, C2IP propose aux PME l’externalisation de leur service informatique, nous employons vingt personnes et réalisons un chiffre d’affaires de 3 M€.

Nous sommes implantés à Saint Désert (71) et nous couvrons Dijon, la Côte-d’Or, la Bourgogne et le nord de Rhône-Alpes jusqu’à Lyon.

Nous offrons à nos clients la disponibilité d’une équipe éprouvée couvrant toutes les fonctions d’une DSI, de la direction jusqu’au hotliner.

Pour nos clients, nous prenons en charge l’intégralité du champ IT, intégrant le système d’information et la téléphonie. Nous nous concentrons sur la sécurité, la fiabilité et le maintien en conditions opérationnelles (PRA, PCA, externalisation des sauvegardes).

Lorsque nous démarrons un contrat, la première phase consiste à nous assurer que la sécurité physique et logique du SI répond aux règles de l’art, puis dans une deuxième phase, nous nous évertuons à devenir “furtifs.

Furtifs car nous considérons que la DSI rend un service transversal et que si ce service est bien rendu, le client final – l’utilisateur de terrain – fini par oublier que vous existez.

Nous avons obtenu récemment le label ExpertCyber :
www.youtube.com/watch?v=sSFo1263IBs
www.cybermalveillance.gouv.fr/tous-nos-contenus/a-propos/label-expertcyber

 

Qu’est-ce qu’une DSI à temps partagé ?

C’est une DSI qui n’intervient pas au quotidien dans l’entreprise cliente.

C2IP est un service informatique externalisé incluant la fonction “Directeur des Systèmes d’Information”.

Nous établissons avec la direction de l’entreprise cliente un schéma directeur. C’est à dire une description de l’état idéal du système d’information, assorti d’un plan d’actions stratégiques et d’un planning de réalisation des objectifs. Nous menons des revues régulières de nos avancées en comité de pilotage mensuel.

 

Votre rôle

Je suis co-gérant et responsable technique. Ma fonction est vaste, je m’assure avant tout que nos clients soient bien traités, du point de vue relationnel et de proximité, ainsi que du point de vue de l’adéquation du service rendu.

Dans le fond, les problèmes que nous avons à régler ne sont jamais techniques, car sur cet aspect nous disposons de compétences avancées et d’un panel de réponses sur le marché. Pour nous, les solutions convenables résident toujours dans l’adaptation du service au besoin, c’est à dire dans notre capacité d’écoute et de compréhension du métier de nos clients.

Notre performance est liée à notre aptitude à la proactivité, à l’anticipation, à la transcription de nos savoir-faire en solution fiables et reproductibles. Notre politique de recrutement est le reflet de cette orientation, c’est la raison pour laquelle, il n’y a pas de “geek” chez C2IP, mais des professionnels, avant tout à l’écoute des besoins des métiers.

Savoir anticiper, c’est prévenir plutôt que guérir et donc se faire oublier, devenir “furtif”.

Cette volonté de qualité de service exemplaire se mesure dans le nombre d’appels reçu par notre hotline, plus il est faible et plus nous savons que nous avons atteint notre objectif.

 

Comment avez-vous connu Désirade

Lors d’une mission chez un client commun.

 

Comment se sont passées les premières collaboration avec Désirade ?

En résumé, très bien.

  

Quel intérêt pour vous ? Pour vos clients ? 

L’activité de Désirade est un complément à la nôtre. Nous avons proscrit de notre activité interne la possibilité de développer des programmes. En effet, la programmation est un métier à part entière, qui sous-entend de gérer la maintenance, l’obsolescence et des savoir-faire très spécifiques.

En tant qu’ancien analyste programmeur, je connais les écueils de cette activité, c’est pourquoi nous préférons faire appel à des spécialistes éprouvés. Nous avons confiance en Désirade, car elle est structurée en équipe pour assurer ces missions avec la même culture de proximité que la nôtre.

 

Comment voyez-vous l’évolution de la relation ?

Compte-tenu des réussites constatées chez nos clients, nous sommes très confiants et souhaitons développer notre collaboration plus avant.

Désirade fait preuve de professionnalisme dans le développement de petites applications qui simplifient la vie des clients finaux sur le terrain.

Elle apporte des solutions à des problèmes spécifiques, quand les solutions des éditeurs ont montré leurs limites. Elle met de l’huile dans les rouages en apportant des solutions de simplification de processus, d’échange entre applications…

 

Revenir à la newsletter

Retour d’expérience chez Deuzzi

Grégoire De Préneuf – Dirigeant

DEUZZI 

 

 

 

 

L’entreprise

Deuzzi se décrit comme la direction des systèmes d’information (DSI) cousue main des organisations. Cousue main, parce que nous pensons que les enjeux des systèmes d’information et les exigences des directions sur ces sujets sont tels, qu’il nous appartient de miser totalement sur l’agilité, au sens d’une véritable réactivité.

Nous portons particulièrement notre attention sur la personnalisation du système d’information, via une approche très adaptable à la culture des organisations. Il s’agit, pour chaque demande et dès le départ, d’être au plus proche des besoins des individus et des organisations.

Pour nous, la DSI (Direction des Systèmes d’Information) n’est pas le DSI (Directeur des systèmes d’Information), notre vision de notre mission ne s’appuie pas sur une personne, mais sur une équipe, constituée à la fois de notre client et de nous-même. Il s’agit avant tout de créer des liens, et de consolider la sécurité et la qualité attendues.

La Direction des Systèmes d’Information est un mouvement, une orientation, un chemin, mais certainement pas une posture, ni une fonction.

Il faut maintenant savoir analyser les situations à court terme, adapter, changer très vite, aussi bien les prestations que les équipes, en fonction des circonstances.

C’est la raison pour laquelle, nous proposons des prestations « cousues main », en adaptant en permanence nos compétences, car le savoir-faire est central dans notre métier. www.deuzzi.fr

 

Qu’est-ce qu’une DSI à temps partagé ?

Le temps partagé n’est plus le sujet, nous ne parlons plus de DSI en temps partagé, mais d’équipes, d’engagements et encore une fois « de projets » car tout est projet.

C’est tout cela qui permet de faire face aux exigences de résultats de nos clients, d’aller au bout des projets, dans les délais impartis. Nous sommes une entreprise de pilotage et de méthodes, à même de gérer des projets multiples dans plusieurs entreprises à la fois et sur des sujets hétéroclites.

 

Votre rôle en tant que dirigeant

Mon rôle et ma croyance profonde depuis 18 ans, consiste à rendre le pouvoir aux entreprises et à les laisser exercer leur libre arbitre sur les sujets du numérique et du Système d’Information.

Ces trois dernières années, j’ai un eu un rôle important de transformateur, afin de nous faire franchir un saut important en matière de qualité.

 

Comment avez-vous connu Désirade

Par l’intermédiaire de Bernard Flamens qui dirigeait l’agence Lyonnaise de Désirade et que je connaissais antérieurement lorsqu’il dirigeait sa propre entreprise « Prolixe ».

 

 

Emmanuel Tiberi – Consultant SI

DEUZZI

 

 

 

 

Comment se sont passées les premières collaboration avec Désirade ?

En arrivant chez Deuzzi, j’ai travaillé sur vos livrables. J’ai découvert un travail qualitatif qui mettait en avant vos compétences de « reverse engineering ». Il s’agissait de l’analyse d’un logiciel et de ses interfaces. Vous avez alors montré que vous êtes capables de comprendre un métier à travers du code, en plusieurs langages, mais aussi à travers la structure d’une base de données. C’est une compétence précieuse; nécessaire dans la prise en main d’un Système d’Information, quand il est construit en plusieurs phases et non documenté.

  

Quel intérêt pour vous ? Pour vos clients ? 

Partir d’une application existante est difficile, sans tout réinvestir. Les ESN savent repartir de zéro, mais Désirade va beaucoup plus loin, en sachant auditer un existant et proposer des évolutions et des objectifs limités plutôt que d’engager le client dans des développements incertains. Puis en définissant une feuille de route avec des objectifs réalistes et priorisés.

Désirade nous aide à sécuriser les applications existantes en établissant une cartographie du périmètre et des interactions, ceci nous permet d’anticiper les effets, lorsque les briques doivent évoluer.

 

Comment voyez-vous l’évolution de la relation ?

Dans une perspective d’avenir, l’activité de Désirade apporte d’autre avantages.

Chez Deuzzi, nous mesurons de plus en plus, que souvent la Direction des Systèmes d’Information est éloignée des utilisateurs, et que dans le même temps ces derniers prennent de plus en plus d’initiatives et d’autonomie.

La DSI devra composer avec cette nouvelle donne, en n’ayant pas toujours une vision claire de ce qui va arriver.

Désirade constitue un moyen de secours pour reprendre la maitrise sur une application, mais aussi et surtout pour accompagner les métiers pour le compte de la DSI. Cet accompagnement, qui se fait en toute transparence, évite à la DSI de ne pas répondre aux métiers, qui de toutes les manières trouvent des solutions, malheureusement pas toujours parmi les plus souhaitables, vis-à-vis de la démarche d’urbanisation et de la sécurité.

Les ERP écrasent les processus dans un système contraint, alors que les petites applications développées par Désirade, à la périphérie, redonnent de la souplesse aux métiers, par exemple dans les domaines de la planification et de l’organisation qui sont très spécifiques.

 

Revenir à la newsletter

Small Apps et … DSI à temps partagé

Nous collaborons depuis quelques années avec des « DSI à temps partagés  ».

Auparavant nous avions ce cliché du DSI qui se partage entre plusieurs PME et qui gère l’infrastructure, l’exploitation…

Tout cela a bien changé. Non pas qu’ils aient abandonné l’infra : il y a toujours à faire sur ces sujets, avec les enjeux de sécurité, le RGPD, sans parler du télétravail.

Ils ont bien compris que cela est nécessaire, mais que ça ne suffit plus. Il faut dépasser la technique, aller vers les métiers pour que l’informatique devienne un vrai levier de progrès.

Et c’est bien sur ces deux axes qu’ils font parfois appel à notre expertise « Small Apps » :

  • Fiabiliser, professionnaliser des outils métier, précieux mais fragiles (peu documentés, non maintenus …)
  • Mettre en œuvre leurs préconisations de progrès sur des sujets spécifiques :
    • Rendre plus collaboratifs tels outils de décision (plan de charge, Prévisionnel de production, suivi fournisseurs …)
    • Dématérialiser (cartes de travail, colisage, inventaires …)
    • Capitaliser (BDD de retours d’expérience, FAQ, pour capitaliser sur des problèmes/solutions)

Cela démarre souvent par le premier type d’activité (« faire marcher » un existant), ça vient ensuite sur le deuxième : ces petits outils pratiques et efficaces (vs. ERP), qui matérialisent une « transformation digitale de proximité ».

En collaborant avec ces DSI à temps partagé, nous réalisons que nous partageons quelques points forts :

  • La volonté de construire une relation de confiance, de proximité avec nos clients. Chez nous, c’est un choix d’organisation ; pour eux, c’est nécessaire. Pour faire de l’informatique un levier de la stratégie de l’entreprise, le partenaire DSI doit construire la confiance avec son client.
  • La notion d’équipe : nous la cultivons à Désirade pour que le client ne soit pas dépendant de tel ou tel développeur ; ils font de même, à la fois pour offrir cette capacité de backup, mais aussi pour répondre à tous types de problèmes : il est vrai qu’une PME est confrontée à la même diversité de problèmes informatiques qu’une grande entreprise.
  • Le besoin de concilier pragmatisme et professionnalisme : Les budgets d’une PME ne sont pas ceux des grandes entreprises ; il faut souvent « faire autant ou plus, avec moins », sans sacrifier la qualité. Collaborer avec ces entreprises nécessite de l’écoute, de l’imagination, de la capacité à sortir du cadre. La bonne nouvelle, c’est qu’eux aussi, sont souvent plus souples, moins coincés dans des process.

Ces valeurs communes, nous permettent de nous comprendre rapidement et de mener des coopérations complémentaires et efficaces, enrichissantes pour tous.

 

Ces propos sont illustrés par les témoignages de :

  • T. Cassard – C2IP “L’esprit connecté” – LIRE
  • G. De Préneuf & E. Tiberi – DEUZZI, “La DSI cousue main” LIRE

 

Désirade expérimente Dr Remote

 c’est une application collaborative qui a pour vocation d’outiller l’amélioration continue de l’organisation de l’entreprise.

L’outil fonctionne en 3 phases :

  • Détection des problèmes (en « sondant le terrain »)
  • Obtention de propositions d’amélioration
  • Adoption et mises en place des propositions retenues

La démarche consomme peu de temps car l’outil s’appuie sur TEAMS : il n’y a pas de réunions !

En cette période, nous nous voyons moins à cause du télétravail. Il est donc nécessaire de maintenir et créer des actions permettant à l’équipe de déceler les problèmes éventuels, de s’en emparer et de proposer les solutions sans que cela provienne forcément de la direction.

 

L’équipe Désirade s’agrandit

De nouveaux Désiradiens nous ont rejoint début avril !

Bienvenue à nos stagiaires Toulousains Khouloud, Jin et Jamaleddine, ainsi qu’à Quentin embauché en CDI.

 

Un grand merci à Olivier, notre formateur CORAIL (notre Framework interne) de la semaine.

 

 

Télétravail et convivialité

Nous avons mis en place depuis plusieurs semaines des M&M’J : Mercredi Midi Jeux.

Tous les mercredis, de 13h30 à 14h les Désiradiens se retrouvent en groupes de 8 pour discuter, jouer et rigoler ensemble, en distanciel.

Ces groupes sont constitués aléatoirement et changent toutes les semaines afin de donner l’occasion d’interagir avec différentes personnes (et pas seulement ses collègues préférés).

L’initiative en revient au groupe QVT et aux « bienveilleurs ». Les bienveilleurs à Désirade ont une mission de veille sur les difficultés individuelles ou collectives dans l’équipe. Comme la direction, ils cherchent des solutions pour entretenir le moral et l’esprit d’équipe. C’est précieux en ce moment, le succès de ces M&M’J en témoigne bien : grosse participation, certains s’investissent et proposent de nouveaux jeux.

Sinon, nous utilisons les classiques :

  • Le Petit Bac
  • Pictionary (Skribbl)
  • VraiVraiFaux
  • Le téléphone arabe (Garticphone)

Bonne journée à tous et prenez soin de vous.

 

Small Apps et … KPI

Lorsqu’on parle de KPI, d’indicateurs, on pense décisionnel, dataviz, voire Big Data, IA … Ces technologies permettent des traitements sophistiqués de nos données.

Pour autant, elles nécessitent des infrastructures et le respect de règles : adduction de données, entrepôts, sécurité, confidentialité …

De tels investissements ont du sens au niveau global de l’entreprise, afin de permettre une exploitation fiable et performante des data. La contrepartie est la lourdeur de mise en œuvre.

À l’autre bout du spectre, Excel résiste. Nombre de tableaux croisés dynamiques alimentent les décisions locales à un métier, un service.

Il est vrai que nos décisions quotidiennes n’ont pas toujours besoin d’analyses sophistiquées.

Excel est le standard simple et connu de tous. C’est son avantage, même par rapport à des outils analogues plus récents. En revanche, il ne permet pas la collaboration et il entraîne souvent une boulimie de programmation qui rend ces fichiers peu maintenables, voire peu fiables…

Dans cet univers, les Small Apps ont aussi un rôle à jouer. Elles permettent de développer du reporting, sur mesure, customizé :

  • Au besoin d’alimentation ou d’enrichissement de données
  • Au besoin d’affichage (sur un grand écran, cartographique, …)
  • À l’intention sous-jacente (performance, esprit d’équipe, culture d’entreprise, …)

Ces web Small Apps favorisent la collaboration, notamment sur la mise à jour des données. Structurées autour d’une base de données, elles constituent aussi des sources de données fiables pour l’écosystème data de l’entreprise.

C’est d’ailleurs un argument pour migrer certains tableaux Excel en Small Apps : rendre leurs données visibles et exploitables.

Nous développons aussi des pages « Dashboard » dans nos Small Apps de gestion. Il s’agit ici de donner aux métiers un premier niveau de pilotage de leur activité. Les données restant disponibles pour l’entrepôt de données, que ce soit pour des consolidations ou des analyses plus fines.

Pour illustrer ce propos, nous avons retenu deux références clients.

 

Retrouvez les témoignages ici !

  • T. Français – THALES ALENIA SPACE LIRE

Projet Dashboard : outiller le processus d’élaboration et mise à jour des KPI d’une grande société.

  • J-M. Doche – POMOCA LIRE

Projet KPI : gérer et afficher les indicateurs de productivité d’un atelier, dans le but d’impliquer/responsabiliser les collaborateurs à la performance collective de cette PME, leader mondial des peaux de phoque pour skis de randonnée.