Small Apps et … Projets à distance

A Désirade, nous disons que notre offre Small Apps permet de professionnaliser l’informatique de proximité. En effet, les grands logiciels de gestion répondent à l’essentiel des besoins de l’entreprise, mais ne vont pas jusqu’aux particularités locales. Les ingénieurs et managers de nos clients voient régulièrement des pistes d’optimisations, des besoins complémentaires à ces grands logiciels et cherchent à y apporter des solutions.

Jusque récemment, nous associions cette proximité à une notion de territoire, à Toulouse et Lyon. Notre équipe lyonnaise à pourtant collaboré avec Stäubli (Annecy), avec Schneider Electric (Aubenas) dont la proximité géographique avec nos locaux de Gerland reste discutable.

Et puis il y a eu le confinement : empêchés de rencontrer nos clients, réduits aux outils collaboratifs (Merci Teams, Klaxoon !), nous avons continué à avancer et ça a bien fonctionné.

Le déclic était venu un an avant, de Dopharma, de ce projet difficile mais réussi sans aucune rencontre physique (voir le témoignage ici).

Nous en avons parlé en interne et avec les clients ; il en ressort que la proximité, c’est plus un état d’esprit que de la géographie.

C’est déjà  installer un « langage commun », dépasser l’informatique pour aller vers le métier de l’autre : réaliser que le projet n’est pas que « programmer », c’est surtout bâtir un outil pour faciliter/améliorer le travail de personnes.

La proximité c’est alors : s’intéresser à eux, leur poser des questions, proposer des solutions, vulgariser les points techniques, accepter les critiques, se rendre disponible…

Le client voit que l’on cherche à l’aider, lui rendre service, alors la confiance démarre.

La proximité, c’est aussi de l’humain. Nous collaborons avec des gens pour imaginer et bâtir leur outil. De nos témoignages clients, il ressort de l’émotion : « on cherche ensemble, on surmonte les obstacles ensemble » ; « Nous apprécions aussi son dévouement, sa volonté de rendre service »…

Parce qu’à un moment donné, on a fait un effort supplémentaire, on a donné de soi, on a créé en face une émotion positive, une reconnaissance. Cela tisse le lien et permet d’aller plus loin.

Bien sûr, tout cela n’est rien sans professionnalisme, sans rigueur, sans technicité. Ce socle de compétence est nécessaire. Mais le service est meilleur quand nous dépassons les process pour nous approcher de nos clients.

Cette proximité, nous l’entretenons en associant à chaque client un référent client. Le référent est le contact privilégié du client chez nous ; il s’imprègne de son métier et de sa culture et les transmet à l’intervenant Désirade. Il s’assure du niveau de service (qualité, réactivité, flexibilité) et s’inscrit dans une démarche de progrès avec son client (propositions d’amélioration). Cette dynamique est d’autant plus riche que nos référents sont stables à Désirade.

Alors oui, la proximité c’est un état d’esprit. Elle découle naturellement de nos fondamentaux : « rendre service à nos clients » et « avancer en équipe ».

Elle est régulièrement impulsée par nos anciens vers les juniors pour être vécue avec nos clients.

Retrouvez les témoignages clients ici !
  • L. Bertin – Dopharma – Gestion des informations réglementaires des produits mis sur le marché Lire 
  • P. Moille – Nicomatic – Prise en maintenance d’applications MES – Lire

Small Apps et … Planning

Nous gérons tous des activités avec des dates : de la simple gestion d’actions, au Plan Directeur de Production, en passant par les plannings d’astreinte…  

Encore aujourd’hui, cela démarre avec Excel ; certains l’améliorent avec du visuel, le complètent avec des macros pour traiter les spécificités métier. 

Si le résultat est pertinent, l’outil se répand et devient vite nécessaire mais reste fragile. Il faut alors professionnaliser et le choix devient difficile :   

  • Acheter un progiciel, parfois complexe en fonction de sa richesse (les deux vont souvent ensemble); il faut alors faire “rentrer le besoin dans l’outil” 
  • Développer un spécifique : coûteux, et ne garantit même pas l’adhésion d’utilisateurs habitués à Excel. 

Cette problématique, nous la rencontrons souvent chez nos clients et nos Small Apps sont très appréciées : 

  • Développement spécifique pour coller au métier  
  • Dans une démarche pragmatique où nous imaginons avec les utilisateurs, leur solution. 
  • En s’appuyant sur notre framework Corail et notamment les composants calendrier”. 

 

Cela donne des projets très populaires, car pour un coût modéré, les clients obtiennent rapidement un outil visuel, intuitif et pratique. 

 

C’est le sujet que nous souhaitons partager avec vous aujourd’hui, avec des exemples sur le Planning d’Équipe et le Plan de Charge et ainsi que des retours d’expérience variés de Thales Alenia Space et Stäubli. Merci à eux pour leur collaboration. 

Bons plannings à vous ! 

  • M. Hagnier  – Staubli – Gestion de prêts de robots – Lire 
  • C. Valentinotti, E. Bousquet & D. Darnaudet – Thales Alenia Space – Planning de specs – Lire

Planning d’équipe

Les activités de support, de sécurité, d’accueil, ont besoin d’outils de planning d’équipe, pour planifier l’affectation des agents, faciliter les remplacements et éviter les manques.

Le service Support d’un de nos grands clients, qui compte plusieurs équipes, nous a sollicité sur ce sujet. Il devenait nécessaire de remplacer leurs solutions Excel locales, par un outil global, permettant entre autres d’homogénéiser les pratiques et de donner de la visibilité (plannings partagés). La particularité de leur activité les orientait vers le spécifique plutôt que le progiciel.

Le client a apprécié notre implication dans son métier, notre capacité à imaginer avec lui un outil visuel, pratique et customisé (à travers ateliers et prototypes).

Le résultat a beaucoup plu : une application web combinant calendrier graphique et règles métier.

Par la suite, d’autres services nous ont commandé ce même outil, avec le même visuel et leurs règles métier spécifiques. À chaque fois, l’adhésion des utilisateurs a été immédiate.

Confrontés nous-mêmes à cette problématique, nous le préférons aussi à un progiciel, en l’adaptant à notre besoin, en liaison avec le plan de charges.


Plan de Charges

Le Plan de Charges concerne toutes les entreprises de prestations (conseils, services…) :

  • À court terme : pour l’affectation des collaborateurs aux missions
  • De façon plus macro, pour gérer une vision moyen terme de la charge : très précieux pour les entreprises qui ont peu de visibilité

Désirade avait un outil Excel pour gérer cette vision macro, permettant de décider des embauches. Pertinent jusqu’à 20 collaborateurs, l’outil est devenu inexploitable avec la croissance de l’entreprise. Par ailleurs, la visibilité sur les projets en portefeuille n’est plus détenue par une seule personne.

Nous avons donc « webisé » notre plan de charges, ici aussi, en combinant visuel du calendrier et règles de gestion :

  • Décaler un projet de 3 semaines, ce qui décale toute l’équipe
  • Calculs de besoins de ressources (entre les projets et les collaborateurs non affectés)

Ici aussi, un de nos points forts est le Framework Corail et nos composants « calendrier » qui facilitent le développement de plannings graphiques, très lisibles.

Cet outil est devenu un élément clé de notre management collaboratif :

  • La vision du prévisionnel de Désirade devient la consolidation de la vision des référents, chacun sur sa clientèle
  • Sa facilité d’utilisation en fait un outil « live » du CoDir (notamment en télétravail)

Il inspire nos clients et déclenche de nouveaux projets customisés à leur contexte.

 

Désirade aussi a « Webisé » ses plannings: ici notre plan de charge collaboratif pour piloter l’activité.